De Vian à Sullivan

Ouverture d'esprit pour les uns, repli moral voire pudibond pour les autres, après-guerre...Musique, littérature... Bonnes moeurs ?

1) Vian s'est approprié l'argot américain grâce
2) Passionné de jazz, Vian collabore avec la revue Jazz Hot de mai 1946 à
3) Sullivan est publié pour la première fois par
4) L'oeuvre de Sullivan se compose de
5) Dans sa préface de
6) Vian défend Sullivan contre
7) Le chef d'inculpation contre Sullivan est
8) "J'irai cracher sur vos tombes" se réfère à
9) Les soeurs Asquith sont les victimes de
10) L'adaptation théâtrale de

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Je suis charlie

"LA PRESSE FRANCAISE FAIT PREUVE D'UNE PARTIALITE REVOLTANTE ET NE TRAITE JAMAIS QUE DES MEMES SUJETS : LES HOMMES POLITIQUES ET LES AUTRES CRIMINELS" (Vian, of course...)

Auteur, visionnaire... grand homme, à n'en pas douter

Il semble effectivement que les mots doivent toujours se battre pour justifier leur existence. Peut être pouvons nous apprécier simplement la musicalité et les clins d'oeil qu'ils nous livrent.

Ce site vous propose un travail sur les notions de pastiche, parodie... avec beaucoup d'humilité et de simplicité.

N'hésitez pas à intervenir...