La pratique hypertextuelle selon Genette

Hypotexte et hypertexte

Dans Palimpsestes, Genette élabore une théorie des pratiques hypertextuelles. Il définit l'hypertextualité comme le lien entre deux textes : le premiernommé hypotexte, antérieur au second, l'hypertexte. L'hypertexte dépend étroitement de l'hypotexte, et cette relation se différencie d'un commentaire. L'hypotexte correspond alors au texte source :

"toute relation unissant un texte B (hypertexte) à un texte A (hypotexte) sur lequel il se greffe d'une manière qui n'est pas celle du commentaire"

Genette éclaire l'idée de "parodie", grâce à l'hypertextualité. Il va définir ce terme en considérant les intentions des auteurs et les relations unissant l'hypotexte et l'hypertexte, mais également en remarquant la fonction de chacun de ces hypertextes.

Parodie, travestissement et pastiche

Au sujet de ces différentes formes hypertextuelles, Genette tient ces propos :

"la parodie littéraire s'en prend de préférence à des  textes courts."

"Il n'y a de pastiche que de genre, parce qu'imiter, c'est généraliser. La parodie ou le travestissement s'en prennent toujours à un ou plusieurs textes singuliers, jamais à un genre."

Pour lui, un texte peut être détourné de son objet, ou, peut subir une tranformation stylistique, ou, peut conserver le style et différencier l'objet. Le premier cas est une parodie pure, le second s'apparente au travestissement, quant au troisième, il représente le pastiche :

"[l'imitation] introduit un sujet vulgaire snas attenter à la noblesse du style, qu'ils conservent avec le texte ou le restitue par voie de pastiche."

Genette oppose donc la transformation de texte que la parodie :

"la lettre se voit plaisamment appliquée à un objet qui la détourne et la rabaisse"

et le travestissement, représentent :

"le contenu est dégradé par un système de transpositions stylistiques et thématiques dévalorisantes.",

à l'imitation, c'est-à-dire au pastiche satirique :

"[le texte ] se voit ridiculiser par un procédé d'exagération et de grossissement stylistique."

Relation et régime

Les intentions citées plus haut sont de deux natures : la transformation et l'imitation, Genette évoque la relation entre l'hypotexte et 'hypertexte.

La fonction des hypertextes complète leur relation et permet ainsi de former de nouvelles catégories. En effet, Genette distingue les fonctions -ou régimes - ludique, satirique et sérieuse. Le régime ludique est une mise en scène dont le seul but est le divertissement ; le régime satirique tend à la critique, à la volonté de ridiculiser ; quant au régime sérieux, il est une forme de dénonciation.

Genette énonce alors six formes hypertextuelles possibles, et précise qu'aucune n'est absolument définie, c'est-à-dire que les interférences peuvent être multiples. Les fonctions et structures des hypertextes qu'il propose sont les suivantes :

1 - une transformation au régime :

* ludique, c'est la parodie ;

* satirique, c'est le travestissement ;

*sérieux, c'est la transposition ;

2 - une imitation au régime :

* ludique, c'est le pastiche ;

* satirique, c'est la charge ;

* sérieux, c'est la forgerie ;

Cette mise au point de la pratique hypertextuelle était nécessaire. En effet, le constat de "parodie/pastiche" chez Sullivan devient moins évident. Ces deux appellations ne sont pas motivées par les mêmes fonctions, ou buts, alors que pour certains biographes, ces termes se valent plus ou moins et sont employés indiféremment.

De plus, Sullivan est un pseudonyme, ainsi les données se compliquent puisque nous sommes face à un auteur fictif.

écriture polar Roman Policier Noir Pastiche/Parodie/Canular Analyse Littéraire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Je suis charlie

"LA PRESSE FRANCAISE FAIT PREUVE D'UNE PARTIALITE REVOLTANTE ET NE TRAITE JAMAIS QUE DES MEMES SUJETS : LES HOMMES POLITIQUES ET LES AUTRES CRIMINELS" (Vian, of course...)

Auteur, visionnaire... grand homme, à n'en pas douter

Il semble effectivement que les mots doivent toujours se battre pour justifier leur existence. Peut être pouvons nous apprécier simplement la musicalité et les clins d'oeil qu'ils nous livrent.

Ce site vous propose un travail sur les notions de pastiche, parodie... avec beaucoup d'humilité et de simplicité.

N'hésitez pas à intervenir... 

×